AccueilRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de la dernière dynastie de Quatar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Ven 1 Mar - 4:54

Quatar – Histoire et Légendes


  • La Cité de Quatar


Bien avant que Nagash lance son Grand Rituel, sort qui détruisit toute vie en Nehekhara, la Grande cité de Quatar était connue comme « Quatar la Blanche ». Ce surnom venait du fait qu'absolument tous les bâtiments de la cité ainsi, et surtout, que les nécropoles étaient construits avec des pierres du blanc le plus pur _ les mêmes pierres qui servirent à construire le grand tombeau de Settra.
Les carrières se situaient aux abords de la Vallée des Rois, où beaucoup de tombeaux furent construits. Mais le plus spectaculaire et magnifique de tous fut le Sépulcre des Dieux : le plus élaboré et le plus majestueux tombeaux qui rivalise avec la Grande Pyramide de Khemri elle même.

À son apogée, Quatar était une ville extrêmement puissante. Outre le fait qu'elle contrôlait l’accès à la partie orientale de Nehekhara, elle avait développée son économie et par là même son essor. Les Rois de Quatar ont depuis toujours respecté et se sont agenouillés devant le trône de Khemri,
Arkhesh était le plus dévoué de la dynastie de Quatar envers Khemri et aussi le plus puissant Seigneur que la cité ait jamais connu. L'âge d'or de la cité eu lieu grâce à sa maîtrise de l'économie, de la politique et de son art de rhétorique. Mais il était aussi un puissant chef de guerre et commandait à des légions innombrables, qui surpassaient même en nombre les vastes armées de Khemri _voilà pourquoi cette cité est désormais connu sous le nom de Cité des Cadavres.
Sous son règne fut aussi créé d'avantage d'amalgames pour soutenir ses troupes mais également pour en fournir aux cités alliés à Quatar, en échange d'or, d'esclaves et de marchandises. Ce commerce fut très lucratif pour la cité et c'est dans cette ville que l'on trouvait les meilleurs prêtres et architectes pour créer, animer et contrôler les amalgames.

Les Rois de Khemri n'eurent jamais de meilleur allié que la cité de Quatar et ces deux villes ne se firent jamais la guerre, même sous le règne de Settra.


  • L'avant dernier Roi de Quatar, celui qui permit l'âge d'or de la cité


Arkhesh fut l'avant dernier Roi de Quatar. Sous son règne il développa le commerce, et par extension l'économie, la politque avec les autres cités de Nehekhara _ notamment Khemri _ et l'armée.
Il lança la construction de milliers d'amalgames, dont certains qui furent livrés à ses alliés.
La ville s'agrandit comme jamais grâce à sa politique expansionniste et aux cadeaux territoriaux donnés par le roi de Khemri en récompense de son soutien.
Grâce à l'intelligence d'Arkhesh et à la position stratégique de la cité, les coffres de Quatar ne furent jamais vide et la pauvreté fut quasiment éradiquée.
Mais malgré les qualités d'Arkhesh et la puissance de sa cité _ qui échappa toujours aux courroux des Rois de Khemri du à la soumission des Rois de Quatar à la capitale _ le Roi était un être sans merci et sans pitié pour ses adversaires. Il n'hésitait pas à torturer lui même les captifs. Et ses colères ne pouvaient être maîtrisées. Par ailleurs, il tira toujours une grande fierté de sa position par rapport à la capitale et n'hésitait pas un seul instant à tuer froidement quiconque pouvait dire du mal de Quatar et torturait jusqu'à l'agonie extrême ceux qui critiquaient Khemri.

Lors de l'attaque des Sept Rois contre Nagash en -1600, il accompagna son père alors qu'il n'était âgé seulement de 18 ans. C'est à la suite d'une des batailles contre les forces du Nécormancien où son père fut tué, qu'il devint roi de Quatar (ce qui fit de lui le Roi ayant le plus long règne et étant le plus âgé de toute l'histoire de Nehekhara avant le Grand Rituel).
Suite à cette guerre, dans son cœur naquit une haine colossale et inextinguible envers Nagash et tous ses serviteurs (et donc les vampires).
Son armée pourchassa absolument toutes personnes qui pactisaient de près ou de loin avec ses ennemis.


  • Le Sépulcre des Dieux


Vers la fin de son règne, Arkhesh décida qu'étant le favori de Khemri, il se devait de faire construire une sépulture au moins équivalente à la Grande Pyramide de Settra. Pour cela, il fit appel au plus talentueux nécrotecte de tout Nehekhara : Ramhotep.
De -1212 à -1185, ce dernier réussit à élever un tombeau d'une complexité et d'une beauté inégalable, cependant des dizaines de milliers d'ouvriers perdirent la vie dans sa construction afin de respecter les délais de construction.
Il fut nommé le Sépulcre des Dieux car dans sa mégalomanie, le Grand Roi Arkhesh estimé avoir atteint l'égal des Dieux et que cela rejaillirait sur sa dynastie.

Chaque salle du tombeau est assez haute pour accueillir un colosse de nécrolithe et assez vaste pour abriter une armée entière. Les statues qui se trouvent à l'intérieur ont un niveau de détails que l'on ne retrouve nul part ailleurs et peuvent bien évidemment être animés par la magie et les incantations des prêtres liches pour défendre le Sépulcre des Dieux de toute intrusion.

La dernière particularité de ce merveilleux tombeau a été voulu par le prince Sekhesh, fils unique d'Arkhesh et dernier Roi de Quatar avant le Grand Rituel de Nagash.

Pour sa propre sépulture, Sekhesh souhaitait égaler son père sans pour autant ternir la splendeur du Sépulcre des Dieux. Avec le concours des prêtres liches et de son Grand Prêtre du culte de Ptra, Dieu du Soleil, Nehemra il put assouvir son rêve.
En -1165, ses prêtres, grâce aux incantations séculaires et à la magie de la Lumière du culte solaire, purent créer le double inversé du Spéculcre des Dieux juste sous celui-ci. Son accés se fait depuis la plus profonde salle du Sépulcre des Dieux « terrestre » et seul les prêtres du Culte Mortuaire et la famille royale connaissent la manière de pénétrer dans le deuxième Sépulcre des Dieux.
Les prêtres ont de plus le rôle indispensable d'entretenir les puissantes incantations qui permettent au deuxième tombeau de ne pas sombrer dans le royaume du Chaos. Tel fut le prix payé par Sekhesh pour pouvoir donner vie à son rêve.


  • L’avènement de Sekhesh, fils d'Arkhesh et dernier roi de Quatar


Seulement quelques mois après l'achèvement du Sépulcre des Dieux et la cérémonie funèbre en l'honneur de Ramhotep pour la construction du Sépulcre, le Souverain de Quatar, Arkhesh, mourra.
Pour honorer sa mémoire et le service que Quatar avait rendu sous le règne de son roi, Alcadizaar, Grand Roi de Nehekhara, fit le voyage depuis Khemri pour assister à son enterrement.
Il fut enfermé dans sa chambre mortuaire et avec toute son armée.
Son fils, Sekhesh lui succéda et continua l’œuvre de son père en entretenant la puissance de la cité et de son armée.
Il renouvela le serment de fidélité de Quatar à Khemri. C'est ainsi qu'il participa au côté d'Alcadizaar à l'assaut sur la cité maudite de Lahmia en -1170. Il avait hérité de la haine de son père contre les fils de Nagash et fut impitoyable.
Quelques années plus tard (vers -1163), son armée se retrouva de nouveau au côté du roi de Nehekhara contre Nagash en personne.
Après la victoire sur les armées mortes-vivantes du Nécromancien, Sekhesh s'occupa à restaurer sa cité et renforcer ses troupes car il avait compris que tôt ou tard Nagash reviendrait.

C'est en l'année -1152 du calendrier impérial que les événements lui donnèrent raison : Nagash revint en ayant au préalable libéré des épidémies dans tout Nehekhara. Il put ainsi capturer Alcadizaar et usurper le trône de Khemri en rencontrant le peu de résistance dont était encore capable les survivants de Nehekhara.
Néanmoins, Quatar fut une des seules grandes cités à résister vaillamment contre les morts et la seule qui, mystérieusement, n'eut pas trop à souffrir de la pestilence et de la maldie.

À la tête de ses armées Sekhesh put retenir un temps les envahisseurs mais lui et ses troupes furent peu à peu repoussés jusqu'à Quatar même.

Les armées de Nagash déployèrent alors de grandes machines de siège créées avec les cadavres des épidémies. Le Nécromancien réclama Sekhesh vivant pour qu'il puisse lui faire subir les affres de la non-vie en en faisant un pantin sous ses ordres. Humilier celui qui osait se mettre en travers de son chemin ; il voulait éradiquer les morts et les vampires ? Il en deviendrait un sous son contrôle.
Sekhesh voyant les forces redoutables de son ennemi prendre l'avantage et occuper les murs et l'entrée de sa chère cité, réunit sans tarder ses derniers prêtres. Il leur demanda de lancer la plus puissante des malédictions sur lui afin que quiconque maltraite son corps après la mort se désagrège et meurt dans d'atroce souffrance. Une fois le rituel accompli, Sekhesh mis fin à ses jours et les prêtres gagnèrent en toute hâte l'envers du Sépulcre des Dieux. Les derniers guerriers du dernier roi vivant de Quatar opposèrent alors une sévère résistance dans les salles même du Sépulcre des Dieux pour laisser aux prêtres le temps d'accomplir les derniers rituels afin d'assurer l'éternité de Sekhesh.
Une fois l'ultime rituel accompli, Nehemra et les derniers prêtres lancèrent leur plus puissante incantation afin d'anéantir la dernière armée vivante de Quatar, pour qu'elle accompagne son souverain dans le voyage vers l'éternité, et de sceller derrière eux l'envers du tombeau et protéger le Sépulcre des Dieux de la présence des morts.

C'est ainsi que pris fin la dynastie vivante des Rois de Quatar.


  • L'armée de Quatar sous le règne de Sekhesh


Sekhesh hérita d'une portion non négligeable de la puissante armée de son père, le reste ayant été enseveli avec lui dans le Sépulcre des Dieux.
À 18 ans, les garçons avaient pour obligation d'intégrer les casernes d'entraînement pendant six mois. Au terme de cette période, les plus valeureux et les plus disciplinés étaient engagés dans l'armée de Quatar et y restait jusqu'à leur mort (soit au combat soit pour accompagner leur souverain dans l'au-delà).
Chaque soldat s'entraînait au maniement de l'épée, de la lance et de l'arc. Comme cela, le roi pouvait toujours employer ses hommes à leur plein potentiel et dans toutes les situations.
L'armée pouvait également compter sur les puissants amalgames de Quatar. Ils augmentaient considérablement le moral des troupes car à leurs yeux ils incarnaient leurs Dieux. Ils étaient la personnification de leurs déités. Grâce à leurs interventions, certaines défaites inéluctables se transformèrent en victoire éclatante pour Quatar.

L'emblème personnel d'Arkhesh, qui devint celui de la cité sous son règne, était le serpent. C'est pour cela que l'on trouve le plus important temple du Dieu Qu'aph à Quatar.
Seul la garde rapprochée du Roi avait l'honneur de porter cette emblème, interdit chez toutes les autres troupes.

Cependant, si les symboles sont divers et variés dans les rangs des armées de Quatar, il y a les deux couleurs de la cité qui reviennent sur chaque soldat : le blanc et le vert.
Le blanc car c'est la couleur même des structures de la cité et le vert représente le pouvoir royal de Quatar.


_______________________________________________________________________________________________________________________


Voilà ^^
Qu'en pensez-vous ? (évidemment je réutilise les noms pour mon armée de RdT Smile j'aime bien donner une historique à mes forces ^^ j'essaye de donner vie à mon armée, pas seulement me dire que je pousse de vulgaires bouts de plastiques sur un champ de bataille X) )
Quant à la chronologie, faits historiques et monde de Warhammer ça vous parait cohérent et certains passages ne sont pas trop exagérés ?

(je vais essayer d'écrire d'autres choses au fur et à mesure mais l'inspiration doit venir ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahnarras
Gardien des Tombes


Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 0:13

Salut salut!

Tout d'abord, félicitation! C'est bien écrit et pensé, et on sens que tu y as mis du tien.
Par contre, j'ai bien peur de devoir démolir la quasi totalité de ce que tu as écrit :/

Si tu souhaite réellement basé ton armée sur le thème de Quatar, je ne peux que t'encourager à lire la trilogie traitant de Nagash, de la collection time of legend (disponible sur le site de game workshop).
Elle fourmille de détail sur les derniers temps de Quatar, et sa position durant la guerre contre le nécromancien.

Concernant ton récit, voici les points les plus flagrants:
- Quatar n'était pas l'allié de Khemri à cette époque. Lors du règne du frère de Nagash, elle s'est tourné vers Zandri comme toutes les autres, car la ville avait vaincu le père de Nagash et les armées de Khemri grâce à la magie druchii. Ensuite, lors du règne de Nagash, ce dernier essora les villes de Numas et Zandri, ses "alliés" contraint par la peur. Les autres villes, y compris Quatar, devaient verser des tributs. Pas de commerce.
- Chaque ville a l'époque avait sa particularité, et les Amalgames étaient l'apanache de Lybarras. Ce sont les seuls à en avoir fabriqué à l'époque, et il n'en exista que 4 (de mémoire) qui furent brisé lors de la bataille entre les rois de l'est et les forces de Nagash à l'oasis centrale de Nehekhara.
- Par contre, Quatar était réputée pour son palais d'or blanc et de marbre effectivement, mais encore plus pour ses puissants Gardiens des Tombes. L'unité que l'on peut jouer dans nos armées est originaire de Quatar, tu peux baser ta force dessus Wink
- le symbole du serpent appartenait à la ville de Lahmia. Quatar avait un scorpion, de mémoire. Pareil pour le vert, je crois que la couleur de Quatar était le noir et le blanc.
- Les noms des derniers rois de Quatar sont donnés dans le livre. Je crois qu'ils différent de ceux que tu cite Sad
- il n'y a aucun lien entre Nehekhara et le Chaos. La terre bénie en était épargnée, jusqu'à l'achèvement de la pyramide noire de Nagash, qui permis aux vents de magie d'être amenés jusqu'au désert. Mais même là, il est extrêmement faible (les instructeurs druchii de Nagash s'en plaigne d'ailleurs fréquemment).
- Nagash n'a pas assiégé les autres villes. Il est allé directement à Khemri chercher Alcadizaar, qui avait osé le défier et vaincre son armée. Les autres villes ont toutes succombé à l'empoisonnement de la rivière Vitae. D'ailleurs, il me semble qu'on voit Arkhan le noir passer par une Quatar déserte lorsqu'il va conquérir Khemri sur la fin.

Autre point dont tu peux t'inspirer: lors de la première guerre contre Nagash, malgré le match nul sur le champ de bataille, sa force de squelette était trop dévastée pour poursuivre la traversée du désert et le siège de Quatar. Mais les armées des rois de l'est se rassemblait à Quatar et s'apprêtait à marcher sur Khemri. Pour laisser le temps à Numas et Zandri de former de nouvelles troupes, Nagash lança une puissante malédiction sur Quatar.
Une pluie de sang s'abattit sur la ville, et la majorité de la population fut tuée par une étrange maladie. Quatar ne s'en remit jamais totalement.

En somme, et j'espère ne pas te plomber le moral, mais tu as choisi une période de l'histoire qui a été bien couverte dans les romans (la trilogie faisant dans les 1500 pages...). A toi de voir si tu souhaite adapter ton armée pour respecter ce nouveau Lore, ou situer le règne de ton roi quelques siècles avant les évènements de Nagash.

Dans tous les cas, je te recommande encore une fois la lecture de ces livres. Ils m'ont permis de passer mon début d'armée de Khemri au décapant, car j'avais offert des armes en fer à mes troupes (alors que le fer n'était découvert que dans les dernières années du règne d'Alcadizaar :p).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 1:27

Déjà merci d'avoir tout lu X) et surtout d'avoir pris le temps de passer (ça fait un p'tit moment que j'ai posté l'article et personne n'avait répondu Sad ouiiiiin X) )

Sinon, en fait je me suis arrêté sur l'historique que l'on peut avoir dans les livres d'armées, quasiment que ceux des RdT sachant qu'on en parle pas beaucoup dans les autres (sachant que je me suis servi de celui de la v8 et de la v6) donc c'est sur que j'avais pas les détails que tu me donnes et du coup ça casse un peu tout ça certes X)
Si j'avais su tout ça, ça aurait été en cohérence forcément X) mais du coup voui, rien que pour l'histo déjà, les bouquins sont une bonne idée ^^

Sinon, au début j'avais hésité à placer ma dynastie soit à la fin du royaume vivant de Nehekhara soit durant le règne de Settra...je pense donc transférer tout ça ^^

Je vais pas le faire ce soir mais si je réutilise (plus ou moins..comme par exemple peut-être enlever quelques passages (surtout ceux concernant Nagash, c'est logique)) certains trucs tu penses que ça peut passer durant le règne de Settra ?

Mes ennemis habituels sont nains, HL et skavens (pour eux pas de soucis, ils sont un peu partout X) ) et pour les HL je pensais mettre en relation Quatar et la jungle du Sud...on peut prétexter que mon roi veut bien se faire voir auprès de Settra et qu'il a eu vent des richesses de cette jungle (ce qui amène, quand il se réveillera de son sommeil éternelle à une guerre contre les HL pour récupérer "ses" richesses)

Ensuite, pour le symbole j'avais choisi le serpent parce qu'il me parait plus noble que le scorpion chez les Nehekhariens (sa représentation en Dieu est Sokth dieu des empoisonneurs et des voleurs donc bon XD)
Du coup est-ce que si je retranscrit le règne d'Arkhesh sous Settra et que je garde le serpent (ainsi que le vert..pas le blanc, sur mes figs j'ai finalement mis du rouge X) ) ça va ? et pour finir, Quatar qui se plie à la volonté de Settra sans vraiment opposer de résistance (gros léche pompe voui je sais Razz) ça reste aussi bien ?

(désolé de ce pavé (très ?) désordonné X) on va dire que c'est l'heure qui veut ça X) )


PS : pour les amalgames et les GdT me suis un peu embrouillé X) les GdT je les mets pas à chaque fois donc bon (ça va pas trop avec une armée de Quatar mais bon) X) sinon des amalgames c'est sur que j'en ai pas mal à chaque fois (me semblait que sans être des experts, ils se débrouillaient à Quatar pour ça X) )
J'aimerai bien garder l'idée que Quatar pouvait (peut-etre que pour un temps (très) limité) animé des statues...genre les prêtres liche de Quatar avaient trouvé une incantation pour les animés mais elle n'était pas stable..ça passe ?

PPS : effectivement Nagash ne fait aucun siège, là j'ai vraiment aucune excuse...pas taper Very Happy
Et pour le chaos, je ne voulais pas dire qu'il avait un lien avec Nehekhara (je me suis assez mal exprimé) mais que la sépulture de Sekhesh (le reflet du sépulcre des Dieux quoi) n'avait qu'un seul passage et qu'il était constamment gardé ouvert par de puissantes incantations sous peine de s'effrondrer et de perdre le reflet du sépulcre (quand on se place à la place des prêtres on ne sait pas ce qu'il devient mais en tant que narrateur, on peut imaginer que celui ci se déverse dans le royaume du chaos)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahnarras
Gardien des Tombes


Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 2:05

Je vais tenter une réponse Very Happy

Déjà pour les autres races:
- Les Nehekhariens n'ont rencontré les nains que durant la toute fin du règne d'Alcadizaar. D'ailleurs, ce dernier porte une armure en gromril lors de son combat contre l'armée d'invasion de Nagash, cadeau du roi des nains qui voulait tisser des liens diplomatiques entre les deux peuples. Alcadizaar était censé partir visiter la capitale naine, mais l'invasion de Nagash l'en empêcha... Pis par la suite, il avait autre chose à penser :/

- Encore pire pour les skavens. Seul Nagash en croisa, et uniquement car il s'était exilé loin au nord de Nehekhara. Il livrera d'ailleurs une guerre sans merci contre eux pour le contrôle d'une météorite de malpierre. Toutefois il est précisé que c'est la première fois que le conseil des skavens lèvent une armée commune, et que c'est la plus grande armée de leur histoire. On peut en déduire que la race des skavens est assez jeune à l'époque.

- Par contre, pour les hommes-lézards! La ville de Rasetra est en guerre contre eux. D'ailleurs, Rasetra était au départ un simple avant-poste fondé par Lybarras et Khemri pour arrêter les raids des hommes lézards sur les terres du sud de Lybarras.
Lors de la rebellion des rois de l'est contre Nagash, l'armée de Rasatra a d'ailleurs emmené des chariots tirés par des dinosaures (les salamandres dont j'ai zappé le nom), et disposait d'une cavalerie montée sur saurus.
D'ailleurs, Rasetra fait fortune avec le commerce de bois rares et autres épices de la jungle.
Par contre... Quatar était à perpète et n'avait aucun lien avec eux :/

Mais tout ça, c'est de l'histoire ancienne, comme on dit. Aujourd'hui, les skavens peuvent parfaitement aller en Nehekhara chercher de la malepierre, les HL peuvent avoir trouvé un col pour contourner et attaquer Quatar, les nains peuvent vouloir récupérer l'or des temples... Enfin bref, y'a toujours moyen de se dépatouiller niveau RP, avec de l'imagination.

Pour le scorpion, effectivement il est moins valorisant que le cobra royal, voir l'aspic. Par contre, il servait à semer la terreur dans l'esprit des ennemis. Ca peut être sympa aussi.
Si tu veux du RP, une peine courante en Nehekhara consistait à jeter un suspect dans un puit rempli de scorpions. S'il était piqué à mort, il était innocent. S'il en sortait indemne, il était réputé être coupable, car les scorpions ne faisait pas de mal aux voleurs et assassins.

Pour le rouge, je ne saurais te dire. J'aurais plutôt vu ça sur une armée de Numas, référence au roi écarlate, et du blanc et noir sur Quatar. Maintenant, chaque roi avait sa propre héraldique, donc je suppose qu'à un certain moment, Quatar a du arborer du rouge...

Pour le fait de se plier à Settra... Je te conseillerais plutôt de te placer soit avant, soit durant son règne, soit après. Mais pas pile lors de sa guerre. Car il doit y avoir des textes quelque part dans un LA ou ailleurs qui indique le nom des rois qu'il a combattu et à quel point ils ont résisté.

Par contre, les GdT, ce sont les Gardiens des Tombes? Si oui, ils sont a 120% dans le thème de Quatar! Ce sont les défenseurs de la ville ainsi que de la vallée-nécropole qui mène jusqu'à Mahrak, et si Quatar est célèbre pour une chose, c'est bien la terreur qu'inspire ces gardes des tombes!
D'ailleurs, Quatar est censée être la seule et unique ville disposant de gardes des tombes. Dans toutes les autres villes, il y avait bien des gardes d'élites au service du pharaon, mais c'était des ushabtis, non des gardiens des tombes Smile


Pour les amalgames, ils n'ont existé qu'à partir de la rebellion des rois contre Nagash, et ont été créé par Lybarras. Il n'y en avait qu'une poignée, et ont été détruit (tout comme d'autres merveilles d'ingénieurie, tels que des bateau volant...).
Toutefois, les Ushabtis que nous jouons aujourd'hui sont des statues animées par magie, et non par l'ingénieurie. Donc en clair:
- à l'époque de Settra: non, c'était des blocs de pierre décorant les monuments
- aujourd'hui: oui, les statues décorant Quatar se sont animées grâce aux prêtres liches (et la puissance nécessaire à l'incantation n'a été possible que par le fait que Nagash a construit la Pyramide Noire, qui attire les vents de magie en Nehekhara).

Nagash fait un siège! Il a passé des décennies à assiéger Mahrak lors de la rebellion des rois, avant de comprendre comment outrepasser les pouvoirs des dieux et mettre à bas les murs.
Mais Quatar, qui avait été quasiment détruite par sa pluie de sang, il avait pu la traverser sans trop de résistance.

Enfin, toute magie viens des vents du chaos. Donc oui, ton histoire tient la route sur ce point Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 15:21

-Donc pour les nains, juste parce que ce sont des pillards d'acc ^^ ça me va

-les skavens, d'acc aussi...sont là pour faire ch*er de toute façon X)

-pour les HL voui je me rappelais bien que c'était vraiment plus au sud que Quatar (et que c'était Rasetra qui s'en occupait, je me souvenais plus exactement du nom de la cité merci Wink) mais du coup j'imaginais bien des forces de Quatar (avec leurs fameux GdT...voui ce sont bien les gardiens des tombes ^^) envoyé par Settra pour tuer du sac à main ^^ (en renfort quoi)...tout en profitant pour récupérer des richesses, on chnage pas la cupidité des rois X)

Ensuite pour retranscrire tout ça maintenant ça va, nains, skavens et HL qui veulent récupérer d'anciennes plaques par exemple.

Pour le scorpion je me suis aussi rappelé l'histoire des condamnations et ça m'avait bien fait rire aussi X)
Mais comme je réserve le symbole de la cité (et/ou du roi) sur justement ses gardes d'élites (forcément j'adore quand même les GdT mais je les mets pas systématiquement dans mes listes mais ça arrive...on va dire qu'ils ne sont utilisés qu'en cas d'extreme urgence...et aussi parce que mon roi juge ses ennemis indignes de lutter face à sa garde rapprochée admettons X) ) et comme ils ne sont pas encore peints j'ai le temps de voir venir et de leur mettre le scorpion (je pense que je ferai ça finalement ^^)

Pour les couleurs je garde du coup le vert et le rouge (héraldique de cette dynastie qui n'a duré que 2 générations donc on peut dire que c'est pas trop marquant pour l'histoire de la cité et son héraldique actuel)

Ben je voulais juste savoir si c'était possible de me placer sous le règne de Settra donc ça va ^^
Dis moi ce que tu en penses : le père d'Arkhesh ne se plie pas volontiers à Settra, donc guerre contre Quatar et finalement mort du roi de Quatar...son fils (gros léche-pompe) comprend que Settra "it's the best" donc paye un tribut à ce dernier et devient un de ses lieutenants les plus zélés (donc part en guerre pour anéantir les ennemis de Khemri..ce qui veut dire aussi ses ennemis personnels par la même occasion)
Et comme j'aime bien les noms que j'ai trouvé je vais essayer de les garder ^^ (d'ailleurs faudra que je mette qu'Arkhesh vénére tellement Settra que son fils porte un mélange de son nom et de Settra : Se-khesh)

Voueille donc je vais quand même me faire une liste d'armée qui tourne autour des gardiens des tombes ^^ j'aime bien Quatar, du coup je vais me plier au RP (c'est ce que je préfére dans ce genre de jeu)

Et donc pour les amalgames : grosses surprises pour l'éveil de mon roi de voir les statues bougées d'acc ^^ ça me va
Et pis du coup, je peux pu replacer ça dans le contexte du Sépulcre des Dieux X) j'aurai plus le droit à une aussi belle sépulture mais je trouverais ^^
(ou alors replacer ça (encore une fois) avant les attaques de Nagash mais dans le laps de temps de la construction du sépulcre mais ça serait pas génial finalement)

Donc au final, je pense pouvoir recommencer un semblant d'histoire mais qui n'aura plus rien à voir avec le premier texte XD

Merci pour les données historiques et cet été je me procurerais les romans ^^

PS : dis moi si ça tient la route ce que je viens de lancer comme idée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahnarras
Gardien des Tombes


Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 16:10

Alors je te dis tout ça:

- Si tu reprend la carte de Nehekhara qu'il y a dans le livre d'armée, les hommes lézards attaquent depuis la forêt au sud de Rasetra. S'ils venaient à passer, ils monteraient vers Lybarras voir Lahmia. Mais pour aller à Quatar, ils devraient traverser toute la vallée charnelle, un voyage de plusieurs semaines sous un soleil de plomb: impossible pour ces écailleux.
Par contre, que Quatar participe à la guerre contre les hommes lézards, histoire de s'en foutre plein les poches?... Pas super crédible, Rasetra n'étant pas du genre à appeler à l'aide, MAIS ce n'est pas totalement loufoque non plus. Ca passe donc Smile

- Pour ton placement historique, le règne de Settra à duré des siècles, et il était en permanence en guerre contre l'une ou l'autre cité. Du moment que tu traite la rebellion du père comme un épisode assez bref, ça peut passer (genre ça n'a duré que 2/3 ans et c'est vite retombé dans les oubliettes de l'histoire car pas super marquant face à tout ce que Settra a fait).
Après pour le fils c'est 100% cohérent.
Pour le nom, ça s'écrirait en fait plutôt Sekhesh, sans le tiret. C'est d'ailleurs le nom d'un des personnages, un fils de pharaon je crois, mais je saurais plus lequel :X

Pour les amalgames, à l'époque où tu te place, le seul qui serait crédible serait le serpent sans cavalier, celui avec le tir qui pétrifie. Sachant que tout ce qui est à base d'os (scorpion, géant d'os, catapulte à crânes...) a été inventé par Nagash.
Par contre tu peux effectivement trouver une petite histoire, ton roi qui demande à son prêtre liche (qui est son frère ainé, d'ailleurs, c'est la coutume) d'animer par magie les statues du temple contre une menace X. Ou sa légion qui est explosée lors d'une défaite, et il récupère les morceaux pour fabriquer des scorpions en derniers recours...
Ca peut même donner des scénarios très sympa à jouer!

Pour le sépulcre, ça me semble difficile, mais pas impossible. Faudra juste expliquer que le bâtiment n'a tenu que quelques années et a été anéanti par X. En Nehekhara, les structures défiant les cieux étaient chose commune, mais toutes n'ont pas survécu.
D'ailleurs ça pourrait être la raison de la haine de ton nécrotecte... Enfin on trouve toujours un moyen! Very Happy

Mais oui, prend toi directement les livres, et tu verras assez vite ce qui est possible ou non Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 16:46

D'acc, c'est surtout pour trouver quelque chose qui soit le plus proche de ce qui serait possible dans une relation avec les HL (je me vois mal aller carrément en Lustrie XD) donc qu'il y en ait pas si loin que ça ça m'arrange X) (après pour le fait qui m'attaque on peut toujours dire que ce sont leurs slanns (il me semble pas qu'ils en aient toujours dans cette région mais bon mon adversaire en aligne forcément donc bon) qui par magie ne leur font pas subir la chaleur..mais les attaquer je préfére et pis au pire, mes troupes outrepassent Rasetra et ne vont là bas que pour s'en mettre plein les fouilles X)

Nan sans tirer voui mais c'était pour montrer la composition ^^ donc parfait, je placerai ça comme ça ^^ une p'tite lutte contre Settra de pas plus de 2 ans voui Wink
En fait on aura le premier roi de ma dynastie (dont le nom fut oublié car détruit dans les archives par Arkhesh (son fils) qui ne voulait pas entacher sa relation avec Khemri ni sa descendance) puis Arkhesh, qui s'agenouille devant Settra puis son fils Sekhesh qui fait de même mais qui n'a point descendance (et donc nouvelle dynastie mais ça me concerne plus) et Sekhesh assiste à la mort de Settra et meurt lui même quelques année après

Oki donc je peux me servir des rôdeurs sépulcraux (des chevaliers des nécropoles aussi ?)

Ah ben voui ça serait pas mal ça ^^ je garde, et dont le grand prêtre liche est le frère cadet d'Arkhesh certes (mais en considérant que les incantations sont encore instable de leur vivant pour pas tout faciliter)

Et pareil pour le sépulcre, ça peut faire un truc pas si nul que ça : le sépulcre des Dieux repose sur les fondations d'une ancienne sépulture encore plus grande (et donc la colère du nécrotecte voui)

Ben j'ai du boulot pour mettre tout ça par écrit mais je suis motivé X)

Merci pour tout ça et je posterai le tout une fois fini ^^

Et yep pour les romans ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahnarras
Gardien des Tombes


Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 16:59

Aujourd'hui, rôdeur et chevalier ça se justifie facilement.
A l'époque, les chevaliers non, du moins pas sur des cobras géants. Par contre Quatar devait avoir une p'tite garnison de cavalerie, mais plutôt du style éclaireur squelette (ou la version avec lance).

Les rôdeurs, ca va être un gros travail de peinture. Ils existaient à l'époque, les rôdeurs que nous jouons sont simplement des statues à l'effigie de ces créatures qui rôdaient dans le sable et pétrifiaient les imprudents. Faudra réussir à les peindre de sorte à ce que la figurine perde son côté "pierre" pour un côté "chair". Et enlever les hallebardes et les bras aussi. Pis toutes les décorations d'armures et de pierres précieuses.
Du gros boulot, mais ça peut donner une figurine splendide!

Ou alors, utiliser un serpent géant de style cobra. Ca doit exister sur le net Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mer 15 Mai - 17:05

Voueille je vois ^^

Je vais d'abord retranscrire toute l'histoire pour ne rien oublier et après je commencerai le boulot de peinture et de "convertissage"..ça prendra un p'tit moment X)

En attendant, je pense que je jouerais mon armée gobelins de la nuit pendant que les nécrotectes et moi on s'occupe de mettre en chantier l'armée de Quatar XD

Et pis je viens de relire un peu l'histo des objets magique et j'avais oublié que la Bannières des Légions Immortelles venaient de Quatar..donc je sais déjà par quoi commencer pour faire ma liste d'armée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahnarras
Gardien des Tombes


Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Jeu 16 Mai - 9:08

Pour la bannière par contre, si tu relis le grimoire général des règles, il est dit qu'un objet magique n'a pas forcément le nom ou l'apparence de ce qui est décrit dans les règles. Seuls les effets et les conditions pour le manier doivent rester les mêmes.

Pour ma part j'ai changé les noms de tous les objets magiques de mon armée, et j'envisage de pratiquer quelques conversations pour les représenter Smile

Maintenant, si ton armée se base sur Quatar et que la bannière viens en plus de là, ce serait bête de ne pas en tirer profit! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Jeu 16 Mai - 11:10

Yep je me souviens de ça dans le gros grimoire X)

Mais bon, en lisant l'histo ça colle bien alors bon ^^

Bon je vais commencer aujourd'hui à rédiger et normalement soit dimanche soit lundi je pourrai poster tout ça (tout dépend de ma motivation à me lever Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahnarras
Gardien des Tombes


Nombre de messages : 314
Date d'inscription : 10/05/2013

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Jeu 16 Mai - 11:25

Bon courage! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamenoire
Aurige Squelette
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 25
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   Mar 11 Juin - 17:11

Quatar – Histoire et Légendes


  • La naissance d'une dynastie


En -2500, année de l’avènement du premier Prêtre-Roi Settra, Quatar était gouverné par un roi fier et vaniteux _ à l'image de tous les rois de Nehekhara.
Il n'accepta pas qu'un roi d'une autre cité puisse dicter sa loi. Il refusa de payer le tribut exiger par le roi de Khemri et lui déclara la guerre.
Mal lui en pris car dès la première bataille contre les légions de Settra, ce dernier tua le roi félon de Quatar.

Le fils de ce roi, Arkhesh, souhaitait plus que tout accéder au trône le plus rapidement possible mais un régicide est la chose la plus grave qu'une personne puisse commettre et il attendait donc son heure.
À la veille de la bataille contre Khemri, lui et ses fidèles décidèrent de déserter et de rejoindre Quatar pour prendre le pouvoir. Dans son arrogance, Arkhesh avait compris qu'il était futile de résister à Settra et se plia à sa volonté sans protester. C'est ainsi que Quatar gagna le respect de Khemri et de Settra.

Le nom du père d'Arkhesh fut à jamais effacé des archives et des embellissements de la cité et son corps fut abandonné dans le désert.


  • Quatar sous le règne d'Arkhesh


Arkhesh était un être arrogant, vaniteux mais il courbait l'échine devant Settra et sa cité en gage d'allégeance car il savait sa cité et son armée plus faible que Khemri.

Il gouvernait d'une main de fer sa cité et quiconque osait s'opposer à sa volonté ou remettre en question Settra et sa cour se voyait arrêter par les gardes d'Arkhesh et torturer dans les geôles du palais durant des mois entiers jusqu'à ce qu'un char sorte de la cité et aille jeter le cadavre du traître dans la Vallée Charnelle.
La cité arborait les cadavres des ennemis (réels ou imaginaires) d'Arkhesh pour prévenir toute insurrection.
Malgré cela, la cité, à l'image de Khemri, prospéra. Le commerce du marbre blanc, des pierres de construction et de ses produits de luxe lui apporta richesse et puissance. Chaque édifice qui se voulait grandiose devait être bâtit avec les pierres des carrières de Quatar. Leur prix dépassé l'entendement mais les rois des autres cités ne reculaient devant aucune dépense pour satisfaire leur besoin de luxe.

Mais très vite, l’opulence attira des ennemis, comme la lumière attire les insectes. Des hordes de gobelins jaillirent du Mont Arachnos pour attaquer la cité et piller ses richesses.
Avec cette attaque surprise, Quatar fut pris au dépourvu. Mais Arkhesh avait beau sous estimé ses ennemis _ à plus forte raison qu'il s'agissait de gobelins _ il n'en était pas moins un stratège hors pair et un chef de guerre apte à repousser cette invasion. Il alla à la rencontre des peaux vertes accompagné de sa garde personnelle.
Les deux armées se firent face dans la Vallée Charnelle, les murs de la cité de Quatar se trouvant sur la ligne d'horizon des gobelins.
La bataille fut courte mais sanglante, les armées néhékhariennes n'ayant aucun mal à repousser les chétifs et couards peaux vertes.

À la suite de cet incident, Arkhesh décida d'assurer ses frontières. Il demanda à son frère et Haut-Prêtre du Culte Mortuaire, Ahmensetup, d'animer les diverses statues décorant la Vallée Charnelle afin de disposer de sentinelles silencieuses et potentiellement destructrices.
Malgré les efforts des prêtres, les incantations restèrent instables et ne permettaient d'animer les statues que pendant un temps limité et sans que le prêtre animant la statue perde de sa concentration.

Des prêtres furent désignés pour jouer le rôle des « éveilleurs ». Ils étaient chargés de surveiller la Vallée et grâce à des éclaireurs, ils pouvaient anticiper les mouvements ennemis en animant les statues au bon moment.

Avec ses frontières désormais sûres, le roi de Quatar pouvait se concentrer sur ses ambitions et la prospérité de sa cité.
Le tribut imposait par Settra à la cité pesait lourdement sur les épaules d'Arkhesh malgré le fait qu'il pouvait le payer plus de centaines de milliers de fois.

La cour de Quatar était très friande des épices et des bois précieux de Rasetra mais leur prix était exorbitant.
La cité de Rasetra se trouvait à proximité de la jungle, cela expliquait l'abondance de ses produits rares et précieux pour Nehekhara.
Dans son ambition d'être la cité la plus puissante après Khemri, Arkhesh décida de se procurer gratuitement ses denrées.
Il envoya donc des troupes en éclaireurs pour sonder les terre du sud.

Dans un premier temps, les livraisons d'épices et de bois arrivèrent jusqu'à Quatar. Dans les marchandises se trouvaient également des objets d'une extrême richesse : des plaques en or massif serties de pierres précieuses.
Cependant, après quelques mois de ses livraisons, plus aucune n'arriva à la cité. Arkhesh rentra dans une colère noire et comprenait que si loin de la cité, les soldats et les marchands se croyaient à l'abri de la colère de Quatar.
Le roi envoya son jeune fils, Sekhesh, réglait cette affaire avec ordre de ne laisser aucun survivant.
Une fois sur place, le prince fit un massacre pour punir la trahison des marchands. Toutefois, le pire restait à venir. Au moment où les forces de Sekhesh allaient récupérer les richesses et repartir vers Quatar, des Hommes Lézards sortirent de la jungle et voyant leurs plaques entre les mains de simples humains, ils les chargèrent sans aucune hésitation.
Voyant qu'il ne pouvait s'opposer à cette marée d'ennemis, Sekhesh du se replier en laissant les richesses sur place. En se retournant pour voir si ses ennemis ne tentaient pas de les poursuivre, il s'aperçut que les Hommes Lézards ne firent que récupérer les plaques en or et repartirent sous la lisière de la jungle.
Quatar dû se résigner à faire venir ses produits de Rasetra et avait pour cela reçu une amère leçon.
Cependant, ces événements attisa une haine et une rancœur tenace dans le cœur de Sekhesh et de son père envers cette race.


  • Héraldique de la cité sous le règne d'Arkhesh


Pour marquer son accession au trône de Quatar et asseoir son pouvoir sur la cité, Arkhesh imposa son héraldique personnelle : le scorpion, symbole du Dieu Sokth.

Dans sa jeunesse, alors qu'il chassait près d'un oasis, il fut piqué par un scorpion. Ses gardes le ramenèrent au palais et alors qu'il agonisait dans son lit, il chassa les prêtres et toutes les personnes présentes. Il se retrouva seul et pria Sokth de lui accorder la vie. Tous les braseros s'éteignirent alors et ses paroles furent entendus par le Dieu. En échange de la vie cependant, Arkhesh serait contraint de trahir son père pour accéder au pouvoir. Tel fut la volonté de Sokth. Depuis, Arkhesh décida que le scorpion serait son emblème en souvenir de sa promesse faite au Dieu des voleurs et des empoisonneurs.

À cela, il ajouta le vert et le rouge. Le rouge était le sang qu'il ferait couler de ses ennemis et le vert le poison qu'il représente pour ceux qui veulent s'opposer à lui.


  • La demeure éternelle


Pour sa demeure éternelle, Settra souhaitait qu'elle soit à l'image de son règne et de sa gloire. Il fit venir de Quatar les plus belles pierres, des pierres du blanc le plus pur.
L'acheminement des pierres jusqu'à Khemri fut escorté par les gardes de la cité et sur le trajet, plusieurs dizaines de milliers d'esclaves se tuèrent à la tâche.
La Grande Pyramide de Settra fut une réalisation d'une pureté inégalable malgré le coût humain.
Avec le début de cette construction, Arkhesh entrepris lui aussi de se faire construire une sépulture digne de lui. Il le voulait à l'image non pas d'une pyramide mais d'un palais.
Son nécrotecte, Râasis, élabora un immense ouvrage : les niveaux supérieurs devaient servir de demeure lors du réveil d'Arkhesh tandis que les salles inférieures serviraient de sépultures pour lui et son armée ainsi que de l'endroit où entreposer les richesses de la dynastie.

Chaque salle était assez grande pour accueillir des colosses de nécrolithe et assez vaste pour mille soldats.
La chambre funéraire d'Arkhesh accueillait son sarcophage et les salles alentours ses trésors et ses gardes.
Quant à l'entrée, de chaque côté des mille marches pour y accéder, pas moins de cent Ushabtis étaient alignés.

Arkhesh mourut un jour après l’achèvement de son tombeau. Les funérailles furent grandioses et Settra envoya son émissaire, Nékaph, afin que Khemri soit symboliquement présente.


  • L'avènement de Sekhesh et la fin de la dynastie


Arkhesh souhaitait que son fils ait la protection des Dieux. Comme il estimait que son souverain Settra et lui même était favorisé par leur panthéon, il nomma son fils à l'aide d'un mélange de ces deux noms : Se (pour Settra) et Khesh ( d'Arkhesh) afin que les Dieux le bénissent et le reconnaissance comme un élu.

Sekhesh monta ainsi sur le trône de Quatar et poursuivi l’œuvre de son père. Il prêta de nouveau serment à Khemri et continua à verser un tribut.

À la mort de Settra, Sekhesh s'éloigna de sa relation avec la capitale et perpétua le souvenir du plus grand roi que Nehekhara avait connu.

Sekhesh connu une mort brutale. Alors qu'il était roi depuis peu, sa haine envers les Hommes Lézards le poussa à retourner dans les Terres du sud, pour affirmer la suprématie de Nehekhara contre ces barbares.
Il atteignit la lisière de la jungle avec ses troupes et s'y enfonça jusqu'à atteindre un vieux temple datant de bien avant les premiers hommes. À l'intérieur de ce dernier, était entassé de grandes richesses et Sekhesh entrepris de les récupérer pour les ramener à Quatar. Dès que ses hommes posèrent leurs mains sur les objets de ce temple, des Hommes Lézards sortirent de la jungle et encerclèrent les troupes néhékhariennes.
Pris au dépourvue, Sekhesh et sa garde luttèrent jusqu'au bout.

Alors que le sol de la jungle se recouvrait du sang des cadavres, Sekhesh repaira le général ennemi : un Kuraq maniant une grande lame d'obsidienne et un bouclier _ étant plus là pour augmenter encore le carnage que le saurus causait que pour réellement le protéger. Le roi de Quatar l'atteignit non sans mal et lui lança un défi que le lézard s'empressa de relever. Dans son arrogance, Sekhesh ne voulait pas accepter la défaite et malgré la puissance de son adversaire, savait que la victoire ne pourrait être arraché que par la mort de son homologue adverse.

Ils se battirent une heure durant sans qu'aucun ne prenne l'ascendant dans ce duel. Mais alors que plus d'Hommes Lézards rejoignaient les combats dans la jungle, Sekhesh laissa place au doute dans son esprit et se rendit compte pour la première fois qu'il était actuellement le dernier représentant de sa dynastie et qu'il l'avait mis en péril sans réfléchir. Ce moment de doute lui fit rater une parade et le saurus lui enfonça sa lame profondément dans le corps. Ce dernier hurla sa victoire et les quelques troupes néhékhariennes restantes prirent la fuite à l'exception de la garde rapprochée de Sekhesh qui parvint à récupérer son corps et à regagner Quatar, notamment grâce à l'aide des quelques prêtres présents et la déesse Neru.
Sekhesh n'ayant régné qu'une poignée d'année et n'ayant eu descendance, cette dynastie pris fin.

Au fil des années, cette dynastie fut oubliée et la fabuleuse sépulture d'Arkhesh finit par être rasée pour la construction du Sépulcre des Dieux par Ramhotep. Cependant les salles inférieures redécouvertes, furent gardées en l'état car nulle personne à Nehekhara n'osait déranger le sommeil millénaire des anciens rois.


  • Le réveil des Morts


Bien après la trahison de Nagash, les rois se réveillèrent de leur long sommeil embaumé.

Quand Arkhesh et Sekhesh se réveillèrent à leur tour et en voyant ce que Nehekhara, Quatar et leur propre sépulture étaient devenus, ils ne purent retenir leur colère.
Comme de leur vivant, ils s'agenouillèrent devant Settra l'Impérissable et luttèrent dans leur propre cité contre ceux qui remettaient en question le règne du premier Prêtre-Roi.

Arkhesh appris ce qu'il s'était passé depuis son sommeil et quand il appris ce que Nagash et ses sbires avaient osé faire, il ne put contenir sa colère. Il maudit à jamais le nom de Nagash et ses enfants de la nuit. Nul en présence d'Arkhesh ne devait prononcer ce nom sous peine de perdre son éternité.
Malgré tout cela, cette dynastie voulut reprendre là où elle s'était arrêtée et engagea tous les nécrotectes de la cité afin de restaurer les statues et les œuvres millénaires, reprirent le commerce comme si rien ne s'était passé.

Sekhesh se rappelait son ultime bataille dans les Terres du sud et entrepris de conquérir ces terres et leurs richesses une fois pour toute.

La dynastie d'Arkhesh se relève et avec elle mort et châtiment.


  • Les armées de Quatar sous le règne de Sekhesh


Hormis les statues sentinelles se trouvant dans la Vallée Charnelle, Quatar pouvait compter sur une vaste armée discipliné et bien équipé.

Les célèbres gardes du roi de la cité étaient craints dans tout Nehekhara et à juste titre. Ils ne connaissaient pas la peur et préféraient mourir que de se replier. Ils savaient qu'ils partageraient l'éternité avec leur suzerain et ne craignaient donc pas la mort. Cette attitude apporta mainte fois la victoire à Quatar.

Sous le règne de Sekhesh, ce dernier instaura la conscription. Chaque homme, à l'aube de ses 18 ans, devait participer à un entraînement de six mois dans les casernes de la cité. Au bout des six mois, les plus forts et valeureux d'entre eux étaient pris dans les armées de Quatar. Ils suivaient des exercices militaires quotidiens et s'entraîner au maniement de l'arc, de la lance et du khopesh.

Les armées de Quatar étaient par conséquent redoutées par tous et ne craignaient aucune rivale dans tout Nehekhara, sauf Khemri elle même.

  • Chronologie


-2500 : Arkhesh trahit son père et prend le pouvoir à Quatar. Il paye un tribut à Khemri.

-2480 : des gobelins descendent du Mont Arachnos avec pour but de piller Quatar. Les gardes d'Arkhesh les repoussent. Arkhesh demande à ses prêtres de concevoir des incantations pour animer les statues de la Vallée Charnelle.

-2440 : les Prêtres arrivent à animer les statues mais que momentanément. C'est un semi-échec.

-2439 : Arkhesh souhaite se procurer lui même les denrées que l'on peut trouver à Rasetra. Début de la guerre personnelle entre Quatar et les Hommes Lézards des Terres du sud.

-2386 : Arkhesh imite Settra en faisant construire une sépulture.

-2370 : naissance de Sekhesh.

-2350 : la sépulture voulut par Arkhesh est enfin terminée. Le lendemain, Arkhesh s'éteint et son fils, Sekhesh prend sa place sur le trône.

-2349 : Sekhesh repoussent une deuxième invasion de gobelins. Première fois que les statues s'animent.

-2348 : Sekhesh retourne dans les Terres du sud afin de réussir là où son père a échoué. Sekhesh trouve la mort lors d'une bataille l'opposant aux Hommes Lézards. La dynastie s'achève.

-1151 à nos jours : Arkhesh et Sekhesh payent à nouveau un tribut à Settra l'Impérissable. Ils participent à la défense de leur cité et de Nehekhara et aux projets de conquêtes de leur souverain. Ils mènent également leur propre guerre contre les Hommes Lézards dans les Terres du sud.


À noter que le règne d'Arkhesh débute et s'achève en même temps que celui de Settra.


_____________________________________________________________________________________________________________


D'énormes changements ont du être indispensables puisque déplacement d'époque X) ce n'est plus du tout la même histoire

Qu'en pensez-vous ? s'il persiste des erreurs historiques, de français ou autres, n'hésitez pas ^^

Cela fait toujours plaisir un p'tit commentaire (même négatif, on tend à s'améliorer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de la dernière dynastie de Quatar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la dernière dynastie de Quatar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la dernière dynastie de Quatar
» Campagne de Destiny (Intro/Final boss/iSoluce/Ending/Caveau de Verre/Mission/Fin/Scénario/Histoire/Cinématique/Dernière mission/Cutscene/Walktrough FR/Extraits/Explication/Story/Coopération/Guide/Synopsis/Voyageur/Âge d'Or/Système/Cité/Solaire)
» La dynastie Téthys
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance des Légions immortelles :: Historique :: Récits-
Sauter vers: