AccueilRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La légende de Mahrak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rahotep
Cavalier Squelette


Nombre de messages : 59
Localisation : Thionville (57)
Date d'inscription : 23/10/2004

MessageSujet: La légende de Mahrak   Sam 23 Avr - 19:49

La légende de Mahrak

Kahfellrot naquit sous le règne d’Alkhazzar II, à Mahrak. Fils de riche marchand, il avait beaucoup voyagé et rencontré de nombreux peuples. A 15 ans, il fût envoyé dans l’armée du prince Ptahotep Ier. Il se révéla vite bon fantassin et fût placé sous les ordres de Nakhesis, un champion d’une unité composée d’une trentaine d’hommes. Ils devinrent amis et partaient souvent à la chasse ensemble. Nakhesis donnait des conseils d’enchaînement pour les combats à Kahfellrot et celui-ci lui racontait ses différents voyages et lui expliquait comment faire des affaires.

Quand Alkhazzar II décida d’attaquer la ville de Zandri, il exigea de chaque prince ses meilleurs soldats sur le front. Ainsi, l’unité de Nakhesis se retrouva sous les ordres directs du roi. Un soir, alors que l’armée faisaient une pause, Kahfellrot, qui se promenait entre les tentes, entendit des cris en provenance de la tente où étaient abrités les chevaux. Il s’approcha et regarda par l’ouverture. Il vit que quelques chevaux s’étaient échappés de leur enclos, et que le peu de gardes chargés de surveiller la tente essayaient, en leur faisant peur, de les rabattre vers les enclos. Kahfellrot entra, attrapa un cheval par la bride, et lui chuchota à l’oreille. C’était une chose qu’il faisait souvent avec son cheval quand un orage éclatait lors d’un d’un voyage avec son père. Le cheval se calma et rentra dans son enclos. Il fit de même à chaque cheval. Alors que les gardes le remerciaient, un officier arriva en courant et demanda ce qui s’était passé. Les gardes lui racontèrent ce qu’avait fait Kahfellrot. L’officier le regarda puis l’emmena dans sa tente. Il lui expliqua que l’armée manquait cruellement de cavaliers légers et lui demanda s’il voulait bien quitter son unité d’infanterie pour prendre place dans celle de cavalerie légère. Kahfellrot refusa sa proposition mais l’officier lui promis une solde plus élevée que la normale. Le jeune homme finit par céder. On l’entraîna à l’arc mais, grâce aux parties de chasse qu’il avait eut avec Nakhesis, il savait déjà manier l’arc aussi bien que le glaive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rahotep.skyblog.com/
Rahotep
Cavalier Squelette


Nombre de messages : 59
Localisation : Thionville (57)
Date d'inscription : 23/10/2004

MessageSujet: Re: La légende de Mahrak   Sam 23 Avr - 19:50

Les premiers assauts contre Zandri furent désastreux. Les faubourgs étaient tombés mais la ville tenait toujours, et chaque jour, le nombre de mort et de blessés augmentait. L’ennemi décimait les unités qui entraient dans la ville grâce aux archers postés dans les bâtiments. Le roi décida donc de retirer ses troupes dans les plaines entourant la ville. L’armée de Zandri mordit à l’hameçon. Croyant que l’armée de Khemri fuyait, elle se lança à sa poursuite. Ils s’aperçurent trop tard de leur erreur et durent combattre.

Un matin, alors que les combats faisaient rage dans la plaine depuis quelques jours, Kahfellrot demanda à voir les généraux. Il patienta plusieurs heures mais finit par être reçu. Il leur expliqua une tactique qu’il avait observée lors d’un de ses voyages dans des contrées lointaines. Cela s’appelait le cercle cantabrique:

Des cavaliers légers chargent l’infanterie tout en tirant dessus, puis, au dernier moment, brident et forment un cercle devant eux et s’éloignent au fur et à mesure que l’infanterie avance. Ainsi, les cavaliers peuvent tirer sans arrêt tout en restant à une distance raisonnable des adversaires. La tactique utilisée jusque là par les cavaliers légers était de tirer puis lorsque l’ennemi s’approchait de trop, ils se retiraient pour tirer de nouveau. Et souvent, il arrivait que les cavaliers évaluent mal la distance entre eux et l’adversaire et se fassent charger.

Les généraux furent enchantés par cette tactique et demandèrent à Kahfellrot de l’enseigner aux autres cavaliers. Les troupes de Zandri étaient complètement déstabilisées par leurs pertes et fuyaient souvent en voyant charger la cavalerie lourde. Après de long combat, Zandri tomba. Le roi en personne fit de Kahfellrot le champion d’une unité de cavalerie légère et lui demanda de rentrer avec ses hommes à Mahrak. Avant de partir, il chercha l’unité de Nakhesis mais ne la trouva pas. Il se renseigna et apprit que l’unité avait été écrasée et qu’il n’y avait eut aucun survivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rahotep.skyblog.com/
Rahotep
Cavalier Squelette


Nombre de messages : 59
Localisation : Thionville (57)
Date d'inscription : 23/10/2004

MessageSujet: Re: La légende de Mahrak   Sam 23 Avr - 19:51

Maintenant que la guerre contre Zandri était terminée, le royaume de Khemri ne subissait plus d’attaques sérieuses. Kahfellrot était chargé de tuer ou repousser les pillards qui s’aventuraient dans la principauté de Mahrak. Il utilisait contre eux le cercle cantabrique qui les faisaient souvent fuir. Le prince, heureux de voir qu’il n’y avait plus ou très peu d’attaques de pillards, nomma Kahfellrot porteur de sa grande bannière. Ainsi, il eut le droit d’entrer dans la cour du prince et rencontra la belle Nefarti. Il essaya chaque jour de s’approcher un peu plus d’elle.

Un jour, en pleine nuit, on frappa à sa porte. Il l’ouvrit, regarda dans le couloir mais ne vit rien. Il remarqua cependant une lettre sur le sol. Il rentra dans ses appartements et lut la lettre. C’était une lettre d’amour qui était signée : Nefarti. Elle lui expliquait qu’elle l’aimait au plus profond d’elle-même et qu’elle espérait que ses sentiments étaient partagés. Il y eut beaucoup d’échange de lettres entre eux, mais, tout cela devait rester secret. Souvent, à la nuit tombée, ils se rencontraient sur les terrasses du palais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rahotep.skyblog.com/
Rahotep
Cavalier Squelette


Nombre de messages : 59
Localisation : Thionville (57)
Date d'inscription : 23/10/2004

MessageSujet: Re: La légende de Mahrak   Sam 23 Avr - 19:51

Un matin, tout le palais était en deuil, le prince aimé Ptahotep Ier ne s’était pas levé ce matin, et il ne se lèverait plus jamais ( plus jamais comme il le pensait). Son fils Lahlopet III devint alors prince de Mahrak. Tout le monde redoutait cela car il était cruel et était prêt à faire massacrer son peuple si cela pouvait lui permettre d’obtenir plus de pouvoir. Il ne changea pas son armée mais il augmenta les impôts et les mises à mort. Il dut choisir une reine car c’était la tradition. Il choisit la belle Nefarti au grand dam de Kahfellrot. Elle était obligée d’être avec lui sinon elle risquait la peine de mort. Elle aurait bien voulut mourir mais, elle ne voulait pas quitter Kahfellrot. Certains soirs, elle faussait compagnie au prince pour aller voir son cher et tendre amant. Ensemble, ils décidèrent qu’ils allaient s’enfuir vers Quatar. Là bas, ils seraient assez loin de Kahfellrot et pourraient vivrent ensemble sans se cacher.

Le soir de l’évasion, Kahfellrot fût arrêté dans ses appartements par des gardes. Ils saccagèrent tout et le rouèrent de coups jusqu’à ce qu’il devienne inconscient.

Il se réveilla le matin dans les geôles du palais. Quelques heures après son réveil, des gardes vinrent le chercher et l’emmenèrent devant le prince. Lahlopet III lui dit avec un air méprisant qu’il était au courant des petites escapades nocturnes de sa femme et de la fuite qu’ils avaient prévue de faire ensemble. Il lui dit aussi qu’il serait tué et enterré dans le désert et non brûlé car le roi reconnaissait que Kahfellrot lui avait rendu un service pendant la campagne de Zandri. Cependant, avant de mourir, il allait souffrir. Avant de le renvoyer dans sa cellule, le prince lui apprit qu’il avait fait tuer ses parents la nuit précédente.

On l’emmena sur une place noire de monde, au centre était dressé un bûcher. Son cœur se serra, un groupe de garde escortait une jeune femme : Nefarti. Ils l’attachèrent au bûcher et mirent le feu. Kahfellrot n’en pouvait plus, d’abord ses parents, ensuite sa bien-aimée. Il jura que le prince payerait pour tout ce qu’il avait fait. Ensuite, on l’accrocha à un char et on le traîna dans toute la ville puis on l’emmena dans le désert. Un garde le fit mettre à genou et un autre lui enfonça sa lame dans le cœur… Il fut ensuite enterré dans le sable avec son équipement.
Les années passèrent et l’oubli recouvrît le désert…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rahotep.skyblog.com/
Rahotep
Cavalier Squelette


Nombre de messages : 59
Localisation : Thionville (57)
Date d'inscription : 23/10/2004

MessageSujet: Re: La légende de Mahrak   Sam 23 Avr - 19:52

Tout était dévasté. Il n’y avait plus rien de vivant sur cette terre. Le groupe de nomades avait planté sa tente dans le désert pour en apprendre d’avantage sur ce qui s’était passé quelques jours plus tôt. Il faisait nuit, le camp était endormi, sauf le chaman qui, près du feu, priait. Soudain, il s’interrompit, il avait entendu un grattement à quelques pas de lui. En faisant attention, il voyait le sable bouger. Le chaman resta assis à regarder le sable, espérant que ce soit un signe des dieux. Une main squelettique jaillie du sol, puis un squelette sortit du sable. Une fois sortit, il baissa la tête et ne bougea plus. Il était comme inanimé. Le chaman s’approcha et le regarda attentivement. Il en était sûr, c’était un signe des dieux. La rumeur qui courait dans son peuple était donc vraie, toute vie avait disparue. Voyant ce squelette inerte à côté de lui, il décida d’en savoir plus. Il allait lancer un sort très éprouvant, il risquait même de perde la vie, mais, il voulait savoir. Tout le reste de la nuit il incanta.

A l’aube, une colonne de lumière blanche tomba du ciel sur le squelette toujours inanimé. Le chaman fut aveuglé pendant quelques secondes. Il était faible, il avait du mal à respirer. Il tomba à terre. Dans un dernier effort il leva la tête vers le squelette, sourit et respira pour la dernière fois de sa vie. Il avait accompli ce qu’il voulait faire. Il aurait voulut être encore vivant pour connaître la vérité, mais étais déjà heureux d’avoir réussi. Le squelette bougeait. Le chaman lui avait redonné son âme en échange de la sienne. Le squelette se souvenait de sa vie antérieure. Il était le vaillant Kahfellrot et allait venger sa famille et Nefarti ainsi que tout le peuple de Mahrak. Il regarda le corps sur le sol et partit vers le Nord. Il devait tuer Lahlopet III.

Depuis son réveil, Kahfellrot erre dans tout le royaume pour faire payer au prince ce qu’il lui a fait subir ainsi que pour retrouver son honneur perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rahotep.skyblog.com/
Hérihor
Grand Invocateur des Légions immortelles (Administrateur)


Nombre de messages : 510
Age : 105
Localisation : Corté en Corse
Date d'inscription : 23/10/2004

MessageSujet: Re: La légende de Mahrak   Dim 24 Avr - 1:08

C'est un très bon BG pour un perso !
Dommage qu'il y est quelques répétitions, et quelques fautes de grammaires...et des moment où l'écriture peut être plus travaillé.
Ca reste un très bon texte, avec des passages tristes, des passages assez drôle (le passage où il découvre que son ancien régiment a été taillé en pièce)...je dit great !!

Hérihor

_________________
"Lorsque le Soleil et la Lune seront alignés le roi Kaseph descendra du ciel et lèvera son armée pour prendre sa revanche et chasser les étrangers"

Hérihor Prètre du roi Kaseph

Invaincu en V6 +2000pts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende de Mahrak   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de Mahrak
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La légende de Mahrak
» [Investigation] Qui mourra dans La Légende Renaît ?
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» Battosai - [gardien de la légende et le squig]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance des Légions immortelles :: Historique :: Récits-
Sauter vers: